Deux amies achètent une résidence en copropriété. Alors qu’elles croient réaliser un rêve, la situation vire au désastre. La maison achetée, sans garantie légale, présente une multitude de vices cachés. Après cinq mois d’incompréhension, de stress et d’investissements imprévus, un climat de méfiance s’installe. À la fin, je rencontre ces personnes pour entreprendre une médiation dont l’objet est la fin de ce projet déficitaire.

 

Comme médiatrice, je constate souvent que la perte de confiance est l’un des premiers éléments qui s’installent entre les personnes en conflit. Viennent ensuite la colère et les procès d’intention. Mais qu’est-ce que la confiance? Selon Stephen M.R. Covey, auteur du livre « Le pouvoir de la confiance », elle consiste à vivre un sentiment de sécurité vis-à-vis de soi, des autres et des évènements. C’est aussi avoir la certitude que l’on ne sera pas trompé ou trahi. La confiance est un ingrédient essentiel pour construire une relation avec soi et avec l’autre. Il s’agit également d’un facteur puissant dont l’importance demeure négligée.

 

L’auteur présente une théorie sur l’économie de la confiance. Quand celle-ci est présente, la vitesse des projets est bonne et les coûts diminuent. Inversement, l’absence de confiance ralentit la progression des projets et crée une augmentation des coûts. Alors, comment faire pour susciter la confiance? Il y a plusieurs aspects à considérer.

 

Nous vous présentons les plus importants :

– Se faire confiance ;

– Prouver sa crédibilité, ce qui signifie être intègre, honnête, présenter de façon claire ses intentions et ses capacités et obtenir des résultats. À  noter que c’est le manque de crédibilité qui ébranle le plus la confiance;

– Faire preuve de cinq attitudes liées à la personnalité, soit utiliser la franchise, être respectueux, être transparent, réparer ses erreurs et être loyal. Remarquez que la façon la plus rapide pour détruire la confiance est de violer l’une de ces attitudes ;

– Démontrer  les cinq aptitudes liées à la compétence, soit livrer des résultats, s’améliorer, aborder les sujets difficiles, définir vos attentes et celles des autres, rendre des comptes à soi-même et aux autres. La manière la plus rapide pour augmenter la confiance est de faire preuve de compétence;

– Afficher les trois attitudes liées à la personnalité et à la compétence, soit prêter l’oreille, respecter les engagements et apprendre à faire confiance de manière intelligente.

 

Dans l’économie de la confiance, vos actes sont plus importants que vos paroles. Passez à l’action et montrez que vous êtes digne de confiance. Ainsi, vos projets auront des ailes et vous coûteront moins cher. Quand une grande confiance existe, généralement, les obstacles et les différends ont l’étrange pouvoir d’unir les gens et non de les séparer.

 

Stephen, M.R., Covey, « Le pouvoir de la confiance » Paris, First Éditions, 2005